A propos des "Pièces jointes"

Ces "Pièces jointes" sont un complément au blog 1914-1918 : une correspondance de guerre où sont publiées les lettres échangées pendant la Première guerre mondiale entre Jean Médard et les siens, en particulier avec sa mère, Mathilde. (Pour toutes les informations sur Jean Médard, se reporter au blog de base).
On trouvera ici un article sur tous les amis ou camarades morts dont Jean évoque le souvenir. Pour chacun :
- sa fiche de "Mort pour la France" avec sa transcription (en bleu) ; toutes ces fiches proviennent du site Mémoire des hommes ;
- tous les textes de la correspondance et des mémoires de Jean Médard le concernant (en italiques) ;
- dans la mesure du possible, une notice biographique (dans un encadré).
Merci d'avance à tous ceux qui pourraient me communiquer des informations me permettant d'étoffer certains articles. (Mon adresse est dans le blog de base, sous l'onglet A propos du blog.)
Les articles sont publiés dans l'ordre des décès, les morts les plus anciens se trouvent donc en bas de la liste. Pour faciliter d'éventuelles recherches, vous trouverez sous la rubrique "INDEX" une liste alphabétique, avec un lien vers chaque article.

NB - Cette liste des "Morts pour la France" évoqués par Jean Médard est en cours de constitution. N'y figurent pour le moment que ceux morts avant 1918 (ou dont le nom n'est mentionné qu'avant 1918 dans les textes de Jean). Les notices consacrées aux morts de 1917 sont en cours de mise en ligne.

mardi 24 janvier 2017

François Jean Louis CHARVET (1892-1917)


CHARVET
François Jean Louis
Caporal
338ème régiment d’infanterie
Classe : 1912
Recrutement : Montélimar
Mort pour la France le 28 mars 1917
à Centre hosp. Fleury-sur-Aire (Meuse)
suite de maladie
Né le 6 août 1912
A Hery-sur-Ugine (Savoie)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHARVET
Paul Marius
Brigadier
4ème régiment de cuirassiers
Classe : 1912/1913
Recrutement : Rhône central
Mort pour la France le 6 mai 1917
Au château de la Motte (Aisne)
Genre de mort : jugement déclaratif de décès du 20/10/1921 « disparu »
Né le 14 décembre 1892
à Lyon 2 arrt (Rhône)
 
 
 
 
[Léo] Viguier […] m’avait appris une triste nouvelle, la mort de Charvey, un de mes amis de Paris, que nous aimions beaucoup l’un et l’autre, une nature très reservée et délicate, un vrai chic type, un des meilleurs.
(Jean à sa mère – 16 juin 1917)
 
Il n’y a aucun Charvey mort pour la France, mais l’orthographe n’est bien sûr pas un critère, celle de Jean, en particulier en ce qui concerne les noms propres, étant parfois incertaine. (Un Prosper Elie Charveys, mort en 1915, ne peut être le camarade de Jean, la date ne coïncidant pas.)
Mémoire des hommes répertorie 130 Charvet morts pour la France. Si on utilise leur base d’indexation collaborative (qui n’est pas exhaustive), en ne sélectionnant que les Charvet morts en 1917, et avant le 16 juin (date de la lettre de Jean), on trouve Paul Marius Charvet et François Jean Louis Charvet.
A priori, Paul Marius semble moins probable, car il était disparu, et la fiche de Mémorial GenWeb, plus précise que la fiche MPF, indique que sa mère n’a été informée que le 16 août 1917, donc postérieurement à la lettre de Jean. Si la situation de son camarade avait été très inquiétante mais encore incertaine, sans doute Jean aurait-il formulé différemment les quelques lignes qu'il lui consacre.
Source : Mémorial GenWeb, fiche de Paul Marius Charvet
 C’est donc François Jean Louis Charvet qui est ici mis en avant, mais sans aucune certitude. Il est inscrit sur le monument aux morts de Bonneval (actuellement commune de Boulc), dans la Drôme, région où la proportion de protestants est plus élevée qu’ailleurs.  
 
HF (22/01/2017)