A propos des "Pièces jointes"

Ces "Pièces jointes" sont un complément au blog 1914-1918 : une correspondance de guerre où sont publiées les lettres échangées pendant la Première guerre mondiale entre Jean Médard et les siens, en particulier avec sa mère, Mathilde. (Pour toutes les informations sur Jean Médard, se reporter au blog de base).
On trouvera ici un article sur tous les amis ou camarades morts dont Jean évoque le souvenir. Pour chacun :
- sa fiche de "Mort pour la France" avec sa transcription (en bleu) ; toutes ces fiches proviennent du site Mémoire des hommes ;
- tous les textes de la correspondance et des mémoires de Jean Médard le concernant (en italiques) ;
- dans la mesure du possible, une notice biographique (dans un encadré).
Merci d'avance à tous ceux qui pourraient me communiquer des informations me permettant d'étoffer certains articles. (Mon adresse est dans le blog de base, sous l'onglet A propos du blog.)
Les articles sont publiés dans l'ordre des décès, les morts les plus anciens se trouvent donc en bas de la liste. Pour faciliter d'éventuelles recherches, vous trouverez sous la rubrique "INDEX" une liste alphabétique, avec un lien vers chaque article.

NB - Cette liste des "Morts pour la France" évoqués par Jean Médard est en cours de constitution. N'y figurent pour le moment que ceux morts avant 1918 (ou dont le nom n'est mentionné qu'avant 1918 dans les textes de Jean). Les notices consacrées aux morts de 1917 sont en cours de mise en ligne.

vendredi 26 juin 2015

Paul REY LESCURE (1871-1915)

REY LESCURE
Paul Louis Gaston
Capitaine
81e R.I.
Classe : 1891
Recrutement : Montauban
Mort pour la France le 23 janvier 1915
à Sarrebruck (Saxe)
suite blessures de guerre
Né le 28 septembre 1870
à Montauban (Tarn-et-Garonne) 

Les journaux depuis hier remontent mon courage. Mais les morts, les sacrifiés ne reviendront pas et ils seront légion. Rey-Lescure est mort laissant six enfants, le fils Lavergne.
(Mathilde à son fils – 29 août 1914) 

Triste, la mort de Rey-Lescure et des autres et tout ce qu’on entend dire partout.
(Jean à sa mère – 1er septembre 1914) 

Il parait que Rey-Lescure est prisonnier et non tué.
(Jean à sa mère – 9 septembre 1914)

Source : Gallica
Bulletin de la Société d'Histoire du Protestantisme Français (1914-1915)

 
Paul REY LESCURE était le mari d’Aloyse Leenhardt (1874-1938) une cousine éloignée de Mathilde. Leurs six enfants étaient : Thérèse (née en 1896), Philippe (né en 1897), Géraud (1898-1899), Alfred (né en 1899), Henry (né en 1901) et Clermonde (née en 1911).
Le site Pasteurs de France indique qu’il était historien.
Le site Société genevoise de généalogie indique qu’il était le fils d’Antonin Rey-Lescure (1830-1896) et de Constance Sers (1845-1890). 
 
HF (30/06/2015)